Nelson VALLEJO : Pouvez-vous nous dire ce que vous entendez par pensée complexe, par paradigme de complexité et par boucle dialogique ?

Edgar MORIN : « Je dirais que la pensée complexe est tout d’abord une pensée qui relie. C’est le sens le plus proche du terme complexus (ce qui est tissé ensemble). Cela veut dire que par opposition au mode de penser traditionnel, qui découpe les champs de connaissances en disciplines et les compartimente, la pensée complexe est un mode de reliance. Elle est donc contre l’isolement des objets de connaissance; elle les restitue dans leur contexte et, si possible, dans la globalité dont ils font partie. » In VALLEJO GOMEZ, Nelson, « La pensée complexe : Antidote pour les pensées uniques -Entretien avec Edgar Morin" - Synergies Monde n° 4 - 2008 pp. 249-262
Lire l'article